Courir est plus qu'un besoin, c'est aussi une passion

Don’t give up

Je n ecris plus trop sur mon bloc et je vous avoue maintenant pourquoi. Je  l accepte et c est un debut, je suis en arret pour Trouble Anxio depresifa tendance suicidaire depuis 2 ans. Je n ai plus gout a rien alors que vous m aviez connue feru de ultra trail et parachutisme. J ai due lire sur le net « SI VOUS PENSEZ AU SUICIDE LISEZ D’ABORD CECI » et j ecris ce mot « comme une bouteille vide jeter a la mer » (« SOS » Daniel BALAVOINE) en pensant au « Paradie blanc » (Michel BERGER)

Hier, suite a un accro a mon gilet sans manche doudoune par l un de mes chats, je me suis rendu a la mercerie le de d argent ou j avais trouver 2 ans aupparavant le necessaire pour reparer une de mes valise.

Ne sachant pas quoi faire pour reparer mon gilet favori, Danielle Londero, a sue me rassurer sur la possibiliter de reparer celui ci et a meme prix le temps de m expliquer comment faire et si besoin, revenir sur place le faire afin qu elle  puisse me conseiller. L acceuille dans cette boutique et tres agreable et j ai passer 3h avec la clientele a me laisser bercer par l ambiance chaleureuse qui reigne dans cette boutique. Arretons de geter et racheter alors que nos ancien recycler, aller a cette boutique la decouverte vous donnera envie de vous mettre a la couture d un cousin ou reparer vos affaire favorite. Cettemercerie est la pour vous aider, j y retournerai jeudi prochain tellement je m y suis senti tellement bien.

Petit rapel historique claner sur le site (http://www.maisondebanlieue.fr/mercerie-le-de-dargent/mercerie)

Le Dé d’Argent

Mercerie le Dé d’Argent : un commerce atypique dans un territoire en mutation

7, avenue François-Mitterrand 91200 Athis-Mons

Zone de chalandise : les communes environnantes (Athis-Mons, Savigny-sur-Orge, Juvisy-sur-Orge, Évry, Orly),la Seine-et-Marne, la France.

Histoire du commerce

vers 1984 : arrivée de la première mercière dans la boutique le Dé d’Argent (anciens cycles Marceau). Elle reprend alors l’activité de sa belle-mère.

1er mai 1988 : déclaration d’activité de Danielle Londero qui reprend la mercerie Le Dé d’Argent

1995 : expropriation des parcelles pour la construction de la Maison des Solidarités

1996 : déplacement du stock et installation de la mercerie dans un nouveau local dans l’îlot urbain voisin (emplacement actuel de la boutique)

1999 : tempête qui endommage certains bâtiments le long de la N7, mais la mercerie est épargnée

vers 2000 : travaux de fermeture du tunnel de la N7 qui permettent temporairement à la mercerie de disposer de quelques places de stationnement supplémentaires

2006 : construction de la maison des solidarités sur la parcelle attenante à la mercerie

2013 : rénovation de la boutique, notamment du plafond sur lequel était auparavant exposés des toiles et des produits

Novembre 2013 : mise en service du tramway T7, dont le terminus se situe à côté de l’hypermarché Carrefour, à 2 km de la mercerie

La mercerie le Dé d’Argent, une boutique le long de la N7, 2015 (1)
    La mercerie le Dé d’Argent, une boutique le long de la N7, 2017

La mercerie Le Dé d’Argent offre un service qui contraste avec les commerces voisins. Danielle Londeron, la mercière, exerce depuis 1988. Elle est arrivée sur Athis-Mons avec ses parents, qui y ont fait construire un pavillon en 1968. Elle passait régulièrement devant la première mercerie Le Dé d’Argent en prenant le bus. Sa famille et elle-même travaillaient dans la restauration. A la faveur d’une reconversion professionnelle, elle a repris l’activité de la mercerie. Danielle Londero s’est formée directement en travaillant : « Je suis système D, je m’adapte ».

La mercerie vend au détail des articles de coutures et de boutonnerie, du matériel de couture, des peluches, des objets à border, du tissus, des sacs et d’autres articles faits main… Les clients, qui sont plutôt des clientes, peuvent également commander des produits spécifiques. La mercière semble accorder une importance toute particulière aux conseils qu’elle peut offrir pour la mise en œuvre des travaux de ses clientes.

En plus de son activité commerciale, la mercière a créé des relations et des échanges entre les clientes. Certaines sont à présent devenues des amies de Danielle Londero. D’autres viennent aujourd’hui avec leurs enfants. Souvent, les clientes savent ce qu’elles veulent et ne passent que peu de temps dans le magasin (5 minutes environ). Parfois, elles se mettent à fouiller, à découvrir d’autres choses et prennent alors plus de temps que prévu (15 minutes et plus). La propriétaire cherche à créer un climat convivial dans sa boutique, où les clientes se sentent à l’aise. Elles viennent assez régulièrement et semblent être fidèles à la boutique.  A force, certaines clientes ont noué des liens d’amitié entre elles et se retrouvent autour d’un café à lamercerie. Il y quelques temps on pouvait y suivre des cours de couture, mais ceux-ci se sont arrêtés faute de professeur. Ces cours se déroulaient dans la boutique, autour de la table qui occupe le centre de l’espace. Il y avait quatre  élèves, qui apportaient leurs propres machines à coudre, installés autour de la table de façon à ce que l’on puisse tourner autour pour regarder leur travail.

La clientèle provient essentiellement des communes voisines (Athis-Mons, Savigny-sur-Orge, Juvisy-sur-Orge, Évry, Orly…) mais aussi de plus loin (77). Une partie des clientes se déplace à pied. Mais beaucoup viennent en voiture et ont des difficultés à se garer à proximité de la boutique. La mercière a créé un site Internet via lequel il est possible de commander et de demander des conseils. Aussi, des clients qui ont déménagé parfois loin continuent de se fournir au Dé d’Argent.

Une « caverne d’Ali Baba »

Il y a des articles partout. Tous les murs sont occupés par des rangements, des portiques au centre de l’espace présentent différents produits. Au fond, une petite caisse disparaît presque derrière les objets exposés. Dans cette boutique, on fouille pour trouver ce que l’on veut ou on demande à la mercière qui sait trouver chaque article. Les clientes qui attendent leur tour peuvent s’asseoir autour de la table pour patienter. L’organisation spatiale contraste avec celle des chaînes de magasins où les produits sont rangés selon une nomenclature précise sur des présentoirs normés.

Une table pour accueillir les clientes les plus âgées ou les amies pour un café, 2015 (1)
    Une table pour accueillir les clientes les plus âgées ou les amies pour un café, 2015 (1)

Le passage incessant des voitures à l’extérieur passerait presque inaperçu derrière la multitude d’objets à regarder, 2015 (1)
    Le passage incessant des voitures à l’extérieur passerait presque inaperçu derrière la multitude d’objets à regarder, 2015 (1)

Urbanisme et architecture

La N7 au niveau du marché des Gravilliers, à proximité de l’actuelle mercerie, vers 1920 (3)
    La N7 au niveau du marché des Gravilliers, à proximité de l’actuelle mercerie, vers 1920 (3)

La mercerie est située sur la route nationale 7 (N7),ancienne route royale de Paris à Fontainebleau, au carrefour avec l’axe la reliant à l’A6 (avenue Gabriel-Péri /boulevard Aristide-Briand). Ce carrefour existait déjà au XVIIIème siècle. Il s’agit d’un lieu de passage ancien, transformé par le développement des déplacements en voitures : le revêtement, la vitesse autorisée, la présence de voie piétonne de part et d’autres, la largeur de la voie… Cela participe aux transformations du territoire. Ces mutations ont souvent des répercussions sur leur environnement, pas toujours bénéfiques. Par exemple, dans le cas de la mercerie, malgré le nombre important de voiture passant à cet endroit, les places de stationnement sont limitées. L’accès à pied reste possible mais la vitesse et le bruit des voitures peut décourager certains clients. Par ailleurs, lors de la rénovation des trottoirs bordant la voie, une marche a été ajoutée à l’entrée de la boutique ce qui crée une gêne pour les client(e)s âgés ou venant avec des poussettes ou des cadis.

La boutique tire aussi profit de son implantation le long de la N7, en particulier parce qu’elle est située juste à côté d’un feu ce qui offre les deux vitrines à la vue des automobilistes momentanément arrêtés. Il s’agit d’un atout concernant la promotion du commerce si l’on considère que la voiture est le mode de déplacement le plus utilisé en banlieue.

Aujourd’hui se pose la question du passage du tramway (T7) sur la N7 et de ses conséquences sur les commerces bordant la route. En effet, arrivée en 2013 à Athis-Mons, cette ligne de tramway devrait être prolongée jusqu’à la gare de Juvisy dans les années à venir.

Contexte général

La mercerie est un commerce devenu rare, son utilité ayant diminué avec le développement du prêt-à-porter.  Son nom est dérivé de mercier qui signifie à l’origine commerçant. La mercerie vend l’ensemble des produits servant à la couture, à la création de vêtement ou encore aux travaux dit de dames. Ce type de commerce est remplacé peu à peu par les grands magasins au XIXème siècle, puis par les rayons merceries des grandes surfaces.

Afin de trouver une alternative face à la concurrence des grandes enseignes, la mercerie s’est dotée d’un site Internet pour la vente. C’est une manière de faire du commerce en rupture totale avec celui prôné par la mercière, mais qui semble inévitable pour la survie de son activité.

La mercière, observe depuis deux ou trois ans un retour à la couture pour réparer des vêtements, peu importe leur prix initial. Le prêt-à-porter a réduit cette pratique pendant un temps, mais il semble qu’il y ait un retour à la réparation des habits : dissimuler les trous, changer les fermetures éclair… Plusieurs facteurs peuvent en être la cause : l’augmentation des prix, la mode du Do It Yourself (Faites-le vous-même ») qui se fait de plus en plus sentir en France.

Anecdote

La mercière du est une des premières à avoir développé la technique du papier parchemin en France. Il s’agit d’une technique de découpage de papier très précise, nécessitant des outils spécifiques (cutter fin, pointe…). Le rendu donne l’effet d’une dentelle sur papier.

Bonjour,

Regarde mon covoiturage BlaBlaCar de Orly à Aussois pour 43 €. Je pars le 15/01/2016 à 08:00: https://www.blablacar.fr/trajet-orly-aussois-360504305?comuto_cmkt=FR_SHA_ANDROID

Partagé depuis l’application BlaBlaCar — Télécharge-la ici http://blbl.cr/AndroidApp

Apres 2 ans d’absence

Je fais ce post pour vous rapeler l’importance d’un bonne equipement pour un motard.

Yamaha diversion 900XJ apres impact

Je vous parles en connaissance de cause. Le 13 aout 2015, en sortant d’une agglormeration en Notmandie, un golf m’a coupe la route et j’ai fait un soleil. Bilan medicale, 5 cotes cassees avec leger decollement du poumon avec presence de sang. Apres 48 heure d’observation au urgence, les poumonts ne montrait plus de signe de probleme. Si j’ai eu de la chance, c’est (d’apres les secours) grace a mon equipement. En effet, j’avais deux semaine au paravent acheter un casque SHARK, des gants coquets et un manteau BERING  avec des protections aux coudes, epaules et une dorsale.

Meme si je ne suis pas responsable de l’accident, ayant etait blesser, j’ai donc etait vu par la gendarmerie et suis en attente de la decision de justice. Le fait d’avoir detruit la moto et que l assurance estime le prix de celle ci inferieur a son etat me mets hors de moi, apres le vertic de justice, l’assureur revalura le prix de la moto.

Et le prejudice morale, il est difficilement reconnue.

Amis motard, ne lesignait pas sur l achat de vos equipement, un casque doit etre changer tous les 5 ans et en cas de choc (meme tomber par terre).

IMG_20150818_145140

2013 en révision

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2013 de ce blog.

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 1  200 fois en 2013. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 20 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

So Mad 12km à J-2

Grâce au blog de Djalla, j’ai gagné un dossard pour participer au 12km de la So Mad à Torcy.
Je vais donc profiter de cette épreuve pour courir de nouveau même si j’ai pas le coeur à cela en ce moment.
Je vais m’y rendre en voiture au départ de Juvisy-Sur-Orge.
Si cela intéresse des personnes, j’ai 3 place disponible mais ne ferai pas de détour.

Pasta Running Party J-1

1230083_504764652948680_1860555610_n
Mon aponévrosite plantaire n’étant toujours pas totalement disparu, il m’a été difficile de reprendre comme avant mes running durant cette année. Ce n’est pas pour autant que je raterais la PRP #38  de la rentrer pour aller revoir les membres de la runnosphere et parler de ma passion.

Si cela vous intéresse de passer un moment agréable entre coureur de toutes discipline je vous y attends demain. Le rendez-vous est donner au « Quartier latin » a 20h, avec un buffet a volonté et une boisson pour 20€ (soit quand même l’équivalent d’une inscription sur un semi marathon).

Lors de celle-ci, la marque TomTom présentera sa nouvelle gamme de montres GPS.

Inscrivez dès maintenant la date du 26 septembre 2013 sur vos agendas : les membres de la Runnosphère vous attend nombreux!

Réservation sur : https://www.facebook.com/events/153797251493663/